Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Front Liberation Animal
  • Front Liberation Animal
  • : ALF - Front Liberation Animal - Animal Liberation Front
  • Contact

Profil

  • ALF - Animal Liberation Front (FR)
  • ALF - Front Liberation Animal - Animal Liberation Front
  • ALF - Front Liberation Animal - Animal Liberation Front

Texte Libre

Recherche

23 octobre 2013 3 23 /10 /octobre /2013 19:49

header home tmpphpuNETVs

Directaction.info

23/10/2013 Spain 

 

«Dans les premières heures du samedi 19 octobre l'énorme statue de taureau noir de combat se trouve dans la ville espagnole de Amposta a été vandalisé avec trois différentes couleurs de peinture et taguée avec des messages anti-corrida comme « cessez la torture ", etc. 

NOUS VOULONS LA SUPPRESSION DE LA CORRIDA 

SINON VOUS POUVEZ VOUS ATTENDRE PLUS ...

 

"ALF ESPAGNE "

 

1--1-.jpg

 

..........................

 

Spanish:

"La noche del Sábado 19 de Octubre 2013 el monumento taurino en el pueblo de Amposta fué vandalizado con tres diferentes colores de pintura y varios mensajes en contra de la tauromaquia entre ellos 'Stop Tortura'. 

Seguiremos hasta la Abolición!!! ALF SPAIN

 

.............................

 

2--1-.jpg

 

anonymous report:

 

"In the early hours of saturday 19 october the enormous, black bull fighting statue that stands in the Spanish town of Amposta was vandalised with three different colours of paint and sprayed with anti bullfighting messages like 'stop torture' etc..

WE WANT ABOLITION NOW--- IF NOT YOU CAN EXPECT MORE...ALF SPAIN"

 

3--1-.jpg

44252 107056416023099 100001562228038 56434 1640185 n

Jusqu'à ce que tous soient Libres !!!

Partager cet article

Published by ALF - Animal Liberation Front (FR) - dans @ ... ALF - Actions
commenter cet article
21 octobre 2013 1 21 /10 /octobre /2013 13:31

header home tmpphpuNETVs


A.L.F. (Animal Liberation Front – Front de libération Animal) est une organisation qui existe vraiment et mène des actions illégales radicales comme le sauvetage et la libération d ’animaux dans des élevages ou des laboratoires.

 

(beaucoup aux USA et Angleterre, mais aussi à travers toute la planète).

 

Voir le Film ALF.

 

link

1391429_157799167764144_652418507_n.jpg

 

44252 107056416023099 100001562228038 56434 1640185 n

Jusqu'à la Dernière Cage ...

 

 

 

 

 

 


Partager cet article

Published by ALF - Animal Liberation Front (FR) - dans @ ... Vidéo
commenter cet article
18 octobre 2013 5 18 /10 /octobre /2013 23:10

header home tmpphpuNETVs

 

Dans la nuit du 17 au 18 Octobre 2013, des manifestants au Brésil ont envahi l'Institut royal de Sao Paulo et libéré environ 200 chiens beagle et les lapins. La libération est intervenue visage découvert lors d'une manifestation.

 

****

 

An anti-vivisection protest outside the Royal Institute in the city of São Roque began with a few dozen people on Thursday, October 17 and during the night grew to at least 100 people. At 2:00 early Friday morning, activists stormed the complex and went straight for the kennels. As many as 200 dogs were rescued

 


 

 


 
1374093_576492242417350_1127400100_n.jpg
1269428 620312628033886 721258814 o
1390770_606592259383029_1447636521_n.jpg
1399369_440916229351841_36313568_o.jpg
1-copie-1.jpg
2.jpg
3.jpg
4.jpg
1410785_528189927275717_307696438_o.jpg
44252 107056416023099 100001562228038 56434 1640185 n
Jusqu'à la dernière Cage ...

Partager cet article

Published by ALF - Animal Liberation Front (FR) - dans @ ... ALF - Actions
commenter cet article
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 13:04

header home tmpphpuNETVs

 

Sur LTD, nous avons comme principe de toujours publier les communiqués de l’ALF en France, et parfois dans d’autres pays, mais jamais en tant que premier article. Nous considérons en effet qu’il faut éviter toute célébration romantique, dégradant la libération animale en du symbolisme.

Voici une exception confirmant la règle, en raison du fait que le communiqué (qui est italien) est long et aborde par ailleurs cette question, tout comme il rejette de manière explicite l’extrême-droite.

Soulignons également pour conclure que l’ampleur de l’action ne tient pas seulement en le « vol » de 407 cochons d’Inde, mais également en le fait de les placer.

Les personnes qui ont par exemple rendu leur nom public dans le soutien à « ALF le film » sont totalement « grillées » et ne peuvent, éventuellement, plus adopter de tels animaux sans risquer la vie de ceux-ci. C’est bien la preuve de l’hypocrisie de tout ce genre de choses.

Précisons aussi que le communiqué ne vient que d’être rendu public alors que l’action a eu lieu le mois dernier, pour des raisons bien entendu de sécurité.

 

Par ce communiqué, nous prenons la responsabilité de la libération de 407 cochons d’Inde de la ferme d’élevage « Bettinardi », située rue Cascinini à Alzate di Momo, dans la province de Novara, qui s’est déroulée le 5 septembre 2013.

Depuis plus de dix ans, la ferme de cochon d’Inde et de lapin possédée par Giuseppe Bettinardi fournit l’industrie de la vivisection, dans l’anonymat le plus complet.

Nous ne sommes pas surpris que juste après la libération, les médias ont tenté de cacher la vérité au sujet de ce complexe, décrit comme une « ferme d’animaux de compagnie. » Malheureusement pour Bettinardi, nous avons toutes les informations nécessaires pour révéler finalement ses liens avec les tests sur les animaux.

Bettinardi élève des lapins (principalement des « New Zealand white ») et des cochons d’Inde « Dunkin Hartley », un type de cochon d’Inde exclusivement utilisé pour des méthodes de recherche.

Nous sommes parvenus à recueillir des informations sur les innombrables expérimentations cruelles de « recherche fondamentale » dans différentes universités italiennes et nous savons de manière certaine que cette ferme fournit sur une base régulière les universités de Milan et de Pavie.

Nous avons connaissance d’expérimentations dans lesquelles des cochons d’Inde élevés par Bettinardi ont été tués uniquement pour retirer des bandes de muscles de leur estomac, afin de voir si ceux-ci pouvaient être stimulés électriquement, dans la tentative d’établir si le médicament « Levolsulpiride » avait ou non un effet procinétique (ce qui signifie qu’un certain médicament est capable d’activer la fonction motrice de l’intestin).

Durant deux autres expérimentations, la cage thoracique de 40 lapins venant de cette ferme ont été ouverts, une canule a été insérée à l’intérieur alors que les animaux étaient encore vivants et conscients, et une solution spéciale a été injectée dans leurs poumons.

Les animaux ont finalement été tués, afin que les échantillons liquides de leurs poumons puissent être collectés durant la recherche sur le fonctionnement de cet organe.

Durant deux autres expériences, cette fois juste il y a quelques mois, 38 puis 22 lapins élevés dans ce complexe ont été tués par exsanguination (ce qui signifie que leur gorge a été tranchée et qu’on les a laissé se vider de leur sang jusqu’à la mort), seulement pour que les vivisecteurs puissent enlever leur cage thoracique et leurs poumons dans une expérience sur la lubrification du système respiratoire.

Ce sont seulement quelques exemples d’expériences que cette ferme a rendu possible en fournissant les laboratoires au fur et à mesure des années.

Même si une partie du mouvement, et la plupart des gens, se concentrent souvent sur les autres animaux utilisés dans la recherche (comme les chiens ou les singes), les espèces plus petites sont toujours le plus utilisées dans la vivisection.

Rien qu’en Italie, 13870 cochons d’Inde sont utilisés en moyenne par les laboratoires chaque année, alors que le nombre moyen de chiens utilisés est de 950.

Les réactions sont souvent plus fortes quand nous parlons des chiens, probablement parce que les gens peuvent plus facilement se relier avec ces animaux, ou simplement parce qu’ils leur semblent plus familiers.

Mais les individus souffrant et mourant à l’intérieur des laboratoires de recherche sont bien plus nombreux et notre lutte vise à la libération de tout un chacun d’entre eux.

La vivisection, à l’intérieur d’un système capitaliste et mondialisé comme le notre, représente un des secteurs de l’exploitation animale le plus profitable, pour une des industries les plus puissantes du monde : l’industrie pharmaceutique – chimique.

La confiance aveugle dans le progrès scientifique et technologique, poussée en avant par les chercheurs et les multinationales, c’est l’expression ultime de la mentalité capitaliste et anthropocentriste.

Cette idéologie, qui se présente à nous comme un chemin inévitable de l’espèce humaine vers une supposée amélioration de nos conditions de vie, est utilisée comme justification pour la domination sur la nature, la torture et le meurtre d’innombrables animaux non-humains, mais également d’être humains utilisés comme « objets de recherche » dans les pays pauvres, les prisons ou les hôpitaux psychiatriques.

La ferme Bettinardi se compose de deux bâtiments centraux reliés l’un à l’autre, formant une structure divisée en plusieurs sections, certaines étant utilisées pour les lapins et une pour les cochons d’Inde.

Tous les lapins emprisonnés dans cette ferme sont gardés dans d’étroites cages vides, où ils n’ont pas la possibilité de se tenir debout, de se retourner ou de faire un quelconque mouvement.

La plupart des cochons d’Inde sont gardés dans des boîtes en bois en groupes relativement grands, alors que des petits nombres d’animaux sont enfermés dans des cages en plastique, en groupes de 3 à 5.

Dans aucun des endroits où les animaux vivent, ils n’ont la possibilité de trouver aucun type de refuge, alors même que c’est un de leur besoin primaire ; ils sont forcés à demeurer constamment exposés ce qui est une énorme source de stress.

Durant la libération, nous avons trouvé l’évidence de procédures de chirurgie sur les animaux déroulées déjà dans la ferme elle-même. Beaucoup de cochons d’Inde ont des cicatrices ou des plaies récentes sur des parties du corps.

Ces animaux ont été gardés dans une partie séparée de la pièce, ensemble avec d’autres avec des zones rasées sur le dos ou des marques d’identification sur leur pelage.

Nous avons choisi de décrire ces conditions pour révéler les horreurs de cela, comme dans toute autre ferme d’élevage, mais nous n’éprouvons pas d’intérêt pour les tailles des cages, puisque nous visons pour rien de moins que la destruction de la cage elle-même.

Le foyer des propriétaires est une grande maison de campagne située juste à quelques mètres des hangars. Tout autour il y a d’autres maisons et des champs, que l’on traverse pour atteindre la ferme. L’herbe touche nos jambes lorsque l’un derrière l’autre, nous prenons un chemin non tracé.

Les animaux n’ont pas d’issue qui leur est accordée, mais cette nuit nous allons créer un nouvel interstice : les fenêtres deviendront des portes, les champs des routes vers la liberté. Nous donnerons un air frais à nos rêves et aux animaux qui ne savent pas encore ce que c’est.

Combien y en aura-t-il ? Serons-nous en mesure de prendre beaucoup d’entre eux ? Auront-ils peur ?

Nous, nous avons peur, nous ne sommes pas des héros au sang-froid avec un cœur sans peur. Les doutes et les erreurs sont présents, mais la rage est trop grande, la haine trop forte. Rien ne peut enlever la volonté d’agir, afin que nos ennemis commencent à être ceux qui ont peur.

En nous rapprochant de la ferme, nous voyons une étoile filante, pour le moment juste un vœu : revenir sains et saufs, avec beaucoup et beaucoup de museaux autour de nous.

Une personne pour surveiller prend position pour vérifier les mouvements à l’intérieur de la maison et durant l’action nous bougeons en essayant de minimiser le bruit, alors qu’à l’intérieur quelqu’un allume la lumière et l’éteint, regardant un écran, ignorant de ce qui se passe juste à quelques mètres.

Pour couvrir un peu le bruit de nos mouvements et les sifflements de cochons d’Inde, il y a le système de ventilation de la ferme et de temps en temps l’aboiement du chien du propriétaire, ou d’un des voisins, ou encore le bruit d’un train passant au loin.

Nous enlevons la moustiquaire d’une fenêtre, sur la face arrière du hangar, du côté opposé de la maison, que nous avons repéré dans la préparation de l’action. La fenêtre est haute de plus de deux mètres, aussi nous plaçons deux escaliers, un à l’extérieur et un à l’intérieur de la pièce, où des centaines de cochons d’Inde sont emprisonnés.

Une fois dedans, nous nous familiarisons avec l’environnement nous commençons immédiatement à remplir les containers que nous utiliserons pour le transport des animaux.

La nuit avant l’action, notre groupe a discuté longtemps quant à la possibilité de libérer également certains lapins, mais pour des raisons pratiques nous avons été amené à une décision extrêmement difficile.

En fait, en raison de la dimension étroite de la fenêtre, d’où nous prenions les animaux, ainsi que des conditions particulières dans lesquelles notre action se menait, nous avons choisi d’enlever le plus grand nombre possible d’individus, et cela signifie, pour des raisons évidentes de temps, d’espace et de poids, de se concentrer sur les cochons d’Inde, réussissant finalement à vider pratiquement tout le hangar.

Nous sommes véritablement désolés de ne pas avoir pu tous les libérer. Ceux qui sont venus avec nous sont maintenant dans des foyers sûrs, avec tous les soins nécessaires, ils auront tout le temps du monde pour oublier la ferme et ils ne connaîtront pas les froides mains des vivisecteurs.

Avant de partir, nous avons laissé un message à Bettinardi, écrit à l’intérieur, sur les murs du hangar presque vidé : « Leur cauchemar est fini, le tien a juste commencé », signé ALF avec A dans un cercle.

Et maintenons, fuyons d’ici avant l’aube ! Nous courons, mais lentement… Parce que 407 cochons d’Inde sont plutôt lourds !

Une fois que nous sommes en sûreté, nous nous regardons, nous voyons un millier d’yeux, et il n’y a pas de doutes : l’ALF a de nouveau gagné.

Cette libération, comme toute autre action directe, ouvre des brèches de liberté que le système n’est pas en mesure de recouvrir, frappant directement la cible. L’action directe est un outil efficace, mais pas seulement cela, nous le revendiquons politiquement en tant qu’elle contient en soi une critique de l’exploitation et notre volonté de frapper en retour.

Les sabotages, les attaques et les libération sont hors de la triste dynamique de « l’activisme légale », nous montrant le potentiel subversif de nos rêves, et ce que nous pouvons réellement faire si nous décidons de nous placer sur la ligne de front.

Force et solidarité à ceux et celles qui, dans la lutte pour la libération animale et de la Terre, ont dû faire face avec la répression de l’État et résistent toujours.

Cette libération est dédiée à vous et à ceux et celles qui, avec la complicité de la lune noire sont en train de conspirer, d’être en mouvement en silence, afin de détruire avec rage la tranquillité de ceux qui violent, et d’ouvrir les cages avec amour.

Front de Libération Animale

PS : avec le nombre grandissant de personnes intéressées par la « question animale » en Italie, nous avons fait l’expérience du développement de quelques phénomènes inquiétants, dont nous sentons malheureusement la nécessité de parler dans cet espace.

En premier et surtout, nous voulons exprimer notre répulsion pour la tentative de groupes et d’individus d’extrême-droite de détourner la « cause de la libération animale », essayant de devenir des porte-paroles de cela, en Italie et dans d’autres pays.

Les fascistes ont toujours essayé de voler et d’utiliser en leur faveur de nombreuses luttes sociales et de libération, de les déformer et de les vider de tout contenu, dans la tentative d’avoir davantage de suiveurs et de trouver de l’espace dans des environnements qui, historiquement, sont opposés à leurs idéaux fondés sur l’autoritarisme et la haine de ce qui est « différent. »

C’est leur devoir de toute personne qui véritablement se préoccupe de la lutte pour la libération animale de s’opposer, avec les mots, mais encore plus avec leurs actions et leur détermination, à tout type de fascisme.

Nous n’avons rien d’autre que de la haine et du dégoût pour les ministres « amis des animaux », les nazis habillés comme des black blocks et ceux utilisant le nom ALF pour déformer la vérité quant à son histoire et ses racines antifascistes.

PS2 : Une autre problématique est représentée par un nombre grandissant de sites internet ou de profils de réseaux sociaux qui apportent de la confusion quant aux contenus de la lutte pour la libération animale et à la théorie de la base de l’action directe, par l’intermédiaire d’une représentation grotesque d’un « commando de héros aux masques noirs. »

Ce sont principalement deux de ces plate-formes qui ont attiré notre attention : le site fronteliberazioneanimale.weebly.com et leur profil « ALF – Fronte Liberazione Animale Italia. »

Ces gens sont allés tellement loin qu’ils ont commencé à demander de l’argent pour d’hypothétiques campagnes de soutien aux prisonniers, mais aucun centime n’est jamais arrivé à personne en prison.

Leur « relation presse » est une arnaque et le niveau le plus bas a été atteint quand ils ont diffusé de fausses informations quant à un prisonnier qui n’a jamais existé, avec comme seul but d’obtenir davantage de dons.

 

Pour nous, vous n’êtes rien d’autre que des ennemis, vous n’êtes pas différent des mouchards et de ceux qui violentent les animaux et vous méritez le même traitement. Ne publiez pas, ne partagez pas de communiqué, vous n’êtes pas une composante de cette lutte.

 


 

Source: link

44252 107056416023099 100001562228038 56434 1640185 n

Jusqu'à la dernière cage ...

 

Partager cet article

Published by ALF - Animal Liberation Front (FR) - dans @ ... ALF - Actions
commenter cet article
8 août 2012 3 08 /08 /août /2012 16:51

header home tmpphpuNETVs-copie-1

431377 347830938588616 331718953533148 955391 1544530403 n

Nous reprochons à trop de gens qui disent ’’d’abord les humains’’ de ne pas se sensibiliser à la cause animale, alors que beaucoup d’entre nous pensent encore ’’d’abord les animaux’’ !

Notre combat pour les animaux ne doit pas être exclusif car il s’adresse à toutes et à tous.

Nous devons être cohérentes/cohérents pour que nos idées soient prises au sérieux par le plus grand nombre ! L’humain n’est-il pas lui aussi un animal ? Être pour la cause animale, c’est être pour l’égalité de traitement des êtres sensibles (de tous les êtres sensibles : animaux-humains et animaux-non humains !). Le racisme est l’expression de la discrimination envers des animaux-humains sur des bases stupidement subjectives ! Le racisme n’est pas une opinion politique puisqu’il existe du racisme dans tous les partis et bords politiques (de droite comme de gauche). Le racisme est une forme de discrimination, la même que subissent les animaux pour qui nous nous mobilisons afin de les défendre, le même genre de discriminations que subissent les femmes avec le sexisme et les homosexuels/homosexuelles avec l’homophobie.

Aujourd’hui, le racisme se banalise à travers la planète par la multiplication des extrémistes et fanatiques de tous bords.

La cause animale n’est malheureusement pas épargnée par ce mépris et cette haine de ’’l’autre’’.
Certaines militantes et certains militants sont aveuglés par des discours racistes et y adhèrent pour de sombres raisons, mais trop souvent juste par peur et ignorance de ’’l’autre’’. Le manque de respect n’est pas propre à une couleur de peau, une origine sociale, une nationalité, une croyance religieuse ou une ethnie ; mais il est tellement plus simple de faire des généralités et chercher des responsables à nos propres peurs et problèmes ! La discrimination basée sur le racisme existe dans notre société et dans la cause animale où désormais, des gens s’en vantent puisqu’être raciste est devenu une chose banale voire insignifiante !
Beaucoup de militantes/militants de la cause animale ne veulent pas prendre position contre le racisme. Elles/ils prétextent ne pas vouloir faire de politique alors que dans un même temps la plupart de leurs actions visent à faire pression sur les politiciens, sur les maires de communes, sur des textes de lois à adopter ou au contraire à abroger… Mais n’est-ce pas complètement politique ? N’est-ce pas ça faire de la politique ? …une pression politique ?
Vouloir un changement de société en basant celle-ci sur une compassion plus importante envers les animaux, c’est directement vouloir transformer quelque chose dans notre société ! Et un changement de société, n’est-ce pas, par définition, un acte politique ? Ce qui ne veut pas dire s’afficher une couleur politique ou adhérer à un parti quel qu’il soit ! Mais agir sur le politique, c’est bel et bien de la politique !

Certaines militantes et certains militants disent ’’qu’un animal se fiche de savoir si la personne qui le sauve est raciste, sexiste ou homophobe !’’. Avoir ce genre de propos banalise encore une fois les discriminations dont souffrent certains humains. Mais surtout, cela reste un faux argument d’un point de vue militant. En effet, militer pour la cause animale ne se résume pas seulement à sauver quelques animaux parmi les milliards qui en ont besoin, c’est surtout vouloir changer les mentalités pour que plus personne n’ait à sauver un animal ! C’est essayer de changer les choses en donnant de vrais arguments pour que les gens provoquent en elles/eux un véritable changement qui conduira à une modification de toute notre société vers plus de respect des êtres sensibles. Car la vraie question n’est pas ’’doit-on être le plus nombreux pour les animaux en acceptant des personnes racistes, sexiste et homophobes ?’’ mais ’’à qui doit aller notre message ?’’. Notre message pour la prise en compte de la cause animale n’est pas un appel pour celles et ceux déjà convaincus, mais bel et bien vers le plus grand nombre de gens. Cet objectif ne pourra se réaliser qu’avec une éthique globale contre toute forme de discriminations. En effet, beaucoup trop de ces personnes ne sont pas ’’encore’’ sensibles à notre message, alors qu’elles/ils, en grande majorité, condamnent le racisme le sexisme et l’homophobie. C’est pourquoi ne pas condamner ces discriminations empêche ces personnes de s’ouvrir à nos valeurs de respect envers les animaux. Elles/ils reprochent à juste titre que les militantes/militants de la cause animale pensent ’’les animaux d’abord’’ alors qu’elles/eux-mêmes pensent ’’les humains d’abord’’ et ne prêtent donc aucune oreille à notre discours. Chacune/chacun ayant ses arguments et convictions, respectables mais incomplètes, car il n’y a pas un combat pour les animaux et un autre pour les humains (ou plusieurs en divisant encore, un combat pour les femmes, les homosexuels, etc…), puisque c’est un combat global pour une éthique de respect de tous les êtres sensibles. Les mentalités ne pourront évoluer avec de mauvaises bases en cloisonnant les revendications communautaires car elles seront immanquablement opposées entre elles et en fin de compte méprisées ou dénigrées (comme c’est le cas actuellement !). Cet état de fait restera ainsi tant que les militantes/militants de la cause animale ne prendront pas en compte cet aspect. Une revendication éthique est le seul moyen d’ouvrir les esprits du plus grand nombre. Même s’il est vrai que les militantes/militants de la cause animale ne sont pas nombreuses/nombreux, il faut pourtant encore diviser ce mouvement incohérent, en lui donnant de véritables et indispensables bases éthiques. C’est une évidente nécessité car il ne s’en portera que mieux après ! La question qui se pose est ’’avec qui militer ?’’. Il a été prouvé dans ce texte qu’il ne faut pas accepter des personnes qui prônent le racisme ou toute autre forme de discriminations. Notons que c’est une simple question de bon sens afin que le message passe mieux auprès du plus grand nombre de gens, mais aussi pour être en accord avec les bases de valeurs éthiques. Il est donc indéniable qu’il ne faut pas cautionner le racisme, le sexisme ou l’homophobie et les banaliser en négligeant leur importance sur l’éthique au sein même de notre propre lutte pour la cause animale. Négliger cet aspect, c’est ne pas donner toutes les chances à nos idéaux envers les animaux. Vouloir rassembler à tout prix, en ne se souciant pas de l’éthique, c’est bafouer nos valeurs de respect de toute vie sensible.

Le but de ce réseau n’est pas de faire un seul mouvement pour la cause animale, mais d’en faire au moins 2 :
- Un mouvement éthique basé sur les principes de respect des animaux-humains (toutes et tous quelles/quels que soient leurs couleurs, origines, sexualité…) et des animaux-non humains (à plumes, poils, écailles…) dans le respect de la planète et de la biodiversité.
- Un autre mouvement qui serait un ramassis de toutes/tous les autres (racistes et gens qui s’en fichent !).
(En Allemagne et en Angleterre, il existe 2 mouvements pour les animaux dont l’un est plus ou moins ouvertement raciste et un autre profondément contre. Ils font chacun leurs propres actions sans jamais s’associer !)

Le mouvement pour la cause animale a besoin d’avoir une éthique dans son principe même loin de toute influence politicienne (donc en dehors de tout parti politique) ou religieuse, afin de pouvoir prétendre à un véritable impact sur la société. Ceci étant une simple question de crédibilité portée par une vraie légitimité en se basant sur le respect de tous les êtres sensibles donc contre toute forme de discriminations.
Il est donc temps de prendre nos responsabilités en affirmant nos idéaux en prenant, nous aussi, position !
Affirmons notre combat contre toutes les inégalités et discriminations (racisme, sexisme et homophobie).

 

 478426_208453749271618_100003209820583_345818_125266875_o-3.jpg

Ce réseau veut donc rassembler toutes les sensibilités de la cause animale qui ont une véritable éthique contre toute forme de discrimination (racisme, sexisme, homophobie). Il porte donc les valeurs d’une cause animale noble et débarrassées des idées nauséabondes véhiculées par certaines et certains. De ce fait, il n’en sera donc que plus fort en rejetant les compromis et les complaisances envers quelque discrimination que ce soit. Il met ainsi en avant l’éthique de justice pour tous les êtres sensibles (animaux-humains ou animaux-non humains) dans le respect de la planète et de la biodiversité.

Nous sommes aujourd’hui face à un choix important pour notre éthique. En effet, soit on est ’’CONTRE’’ le racisme, le sexisme et l’homophobie (dans la cause animale et en dehors) en se positionnant clairement. Soit on ne dit rien ce qui revient à cautionner indirectement le racisme, le sexisme et l’homophobie dans la cause animale et dans notre société. De ce fait, se taire c’est laisser ces idées se banaliser et prendre racine dans les esprits (car vouloir rester neutre, c’est forcément choisir de ne pas critiquer et laisser faire !). C’est donc être ’’POUR’’ !
(Consulter le charte ici!)


http://reseau-ethique.org/

 

44252 107056416023099 100001562228038 56434 1640185 n

Partager cet article

Published by ALF - Animal Liberation Front (FR) - dans @ ... ALF - Actions
commenter cet article
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 17:50

header home tmpphpuNETVs-copie-2

431377 347830938588616 331718953533148 955391 1544530403 n

 

Tu reconnais dans l'animal un Être et non un Objet .. ??
Alors sois cohérent ...

 
Ne demande pas "Qu'est ce" qu'on mange aujourd'hui ...
Mais "Qui" mangeons nous aujourd'hui.

(Charlotte Probst)
 

 

418024_347952595243117_331718953533148_955898_1793644105_n.jpg

 

Riconosci nell'animale un soggetto, non un oggetto..?


Allora sii coerente, non domandare "che cosa" mangiamo oggi..
ma "chi" mangiamo oggi.


(Charlotte Probst)

44252 107056416023099 100001562228038 56434 1640185 nA Méditer ...

Partager cet article

Published by ALF - Animal Liberation Front (FR) - dans @... Méditer
commenter cet article
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 17:21

header home tmpphpuNETVs-copie-1

431377 347830938588616 331718953533148 955391 1544530403 n

 

Direct action info
26 Mars 2012 Germany

rapport anonyme:

«Berlin, Allemagne 
Dans la nuit du 5 au 6 mars, nous avons peint le Kaufhof Galeria à Berlin-Friedrichshain et avons protestés contre la traite des fourrures dans cette boutique. (...)
ALF "

 

.

 

 
«Nous avons tagué dans la nuit 5-6 Mars, le Kaufhof Galeria, pour protester contre la reprise de la fourrure dans la gamme de l'entreprise. 
L'industrie de la fourrure représente des milliards de souffrances inimaginables infligées aux animaux pour la mode et pour satisfaire les besoins des consommateurs dans le monde occidental.

L'action est dirigée contre l'exploitation et l'oppression des êtres vivants, et appelle à un boycott de la Galeria Kaufhof.

Nous luttons un système dans lequel la torture des êtres vivants à des fins lucratives est considérée comme normale !

Pour un monde dans lequel la liberté de tous les êtres vivants est respecté!

ALF - Animal Liberation Front "



anonymous report:

"Berlin, Germany
In the night from 5.-6. march we painted the Galeria Kaufhof in Berlin-Friedrichshain and protested against fur trade in this shop. (...)
ALF"

 

537169_367691806586724_163868580302382_1143028_336841834_n.jpg


German:
"Wir haben in der Nacht von 5. Auf den 6. März den Galeria Kaufhof besprayt, um gegen die Wiederaufnahme von Pelzen in das Sortiment des Unternehmens zu protestieren.
Durch die Pelzindustrie wird Milliarden von Tieren unvorstellbares Leid zugefügt, um Mode- und Konsumwünsche in der westlichen Welt zu befriedigen.

Die Aktion richtet sich gegen die Ausbeutung und Unterdrückung von Lebewesen, macht Aufmerksam auf die derzeit herrschenden inakzeptablen Umstände und ruft zum Boykott des Galeria Kaufhofs auf.

Gegen ein System, in dem das Quälen von Lebewesen für den Profit als Normalität empfunden wird!

Für eine Welt, in der die Freiheit aller eine Selbstverständlichkeit ist!

ALF – Animal Liberation Front"



http://www.directaction.info/


44252 107056416023099 100001562228038 56434 1640185 n

Jusqu'à la Dernière Cage ...

Partager cet article

Published by ALF - Animal Liberation Front (FR) - dans @ ... ALF - Actions
commenter cet article
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 17:00

header home tmpphpuNETVs

431377 347830938588616 331718953533148 955391 1544530403 n

 

Direct Action Info
27 Mars 2012 Italie

Rapport Anonyme:

"Dans la nuit du 18 Mars 2012, nous nous sommes introduits dans le jardin d'une maison de Venegono (It) en coupant la clôture pour donner la liberté à un chiot, une femelle adorable attachée à une chaîne et maltraitée par un individu violent qui de sûr aurait fait vivre cette pauvre créature en état perpétuel de souffrance et terreur. 
Un geste simple et rapide qui a donné à ce chiot la possibilité d'une adoption dans une famille responsable qui puisse lui donner l'attention et l'amour qu'elle mérite.

ALF

 

550077_321086564620808_146059718790161_909541_721462244_n.jpg

Photo non contractuelle correspondant à une précédente Action


anonymous report (translation):

"During the night of March 18, 2012, we entered the garden of a house in Venegono (Varese) by cutting the fence to give freedom to a puppy, a sweet girl kept chained and abused by a violent individual who surely would have made this poor creature live in a constant state of suffering and terror.
A simple and quick action that has given this puppy the chance to be adopted by a responsible family that can give her the attention and love she deserves.

ALF"

Italian:
"La notte del 18 Marzo 2012, ci siamo introdotti nel giardino di una casa di Venegono (Va) tagliando la recinzione per dare la libertà ad un cucciolo di cane, una dolcissima femmina tenuta alla catena e maltrattata da un individuo violento che di sicuro avrebbe fatto vivere questa povera creatura in perenne stato di sofferenza e terrore.
Un gesto semplice e veloce che ha donato a questo cucciolo la possibilità di una adozione in una famiglia responsabile che le possa dare l'attenzione e l'amore che si merita.

ALF"



Source::  http://www.directaction.info/

44252 107056416023099 100001562228038 56434 1640185 n

Jusqu'à la Dernièrre Cage ...

Partager cet article

Published by ALF - Animal Liberation Front (FR) - dans @ ... ALF - Actions
commenter cet article
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 16:28

header home tmpphpuNETVs

431377 347830938588616 331718953533148 955391 1544530403 n

 

 

On ne passe pas les Menottes à une Idée ...

Tant qu'il y aura de la Maltraitance Animale ..
Il y aura des gens pour la Combattre.

 

44252 107056416023099 100001562228038 56434 1640185 n

Jusqu'à la Dernière Cage ...

Partager cet article

Published by ALF - Animal Liberation Front (FR) - dans @... Méditer
commenter cet article
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 14:05

header home tmpphpuNETVs

 

Qu’est-ce que la vivisection ?

 

431619_266790213401031_200757893337597_589527_1627935399_n.jpg

 


La vivisection, est une dissection opérée sur un animal vertébré vivant,
à titre d'expérience scientifique, en particulier dans le but d'établir
ou de démontrer certains faits en physiologie ou en pathologie.
D'une manière générale, elle désigne toute opération chirurgicale invasive
à titre expérimental» et concerne d'abord les animaux.
Mais rappelons qu'elle a été pratiquée sur les humains, les prisonniers,
par les nazis et par les Japonais pendant la Seconde Guerre mondiale.
Parmi les antivivisectionnistes, les uns soutiennent que l'expérimentation
sur les animaux est scientifiquement inefficace et qu'il est possible de la remplacer
par d'autres méthodes, les autres jugent que l'expérimentation animale
doit être condamnée sur le plan de la morale, sans qu'on ait à savoir si
elle est utile ou non pour le progrès médical et scientifique.

Combien d’animaux en laboratoire ?
12 millions est le nombre officiel d’animaux «sacrifiés» chaque année
dans les laboratoires de l’Union européenne, des animaux toujours plus nombreux
à être utilisés dans les laboratoires européens (dont plus de 10 000 primates par an),
comme le signale le 6e rapport statistique européen publié à l’automne 2010.
À l’instar des précédents rapports, les rongeurs et les lapins représentent plus de 80% du nombre total d'animaux utilisés dans l'UE.
Les animaux à sang froid, tels que les reptiles, les amphibiens et
les poissons, sont la seconde catégorie d’animaux la plus utilisée
(9,6 %), suivis des oiseaux (6,3).
À quoi sont-ils utilisés ? Contrairement aux militants antivivisection
(parmi lesquels on trouve de plus en plus de scientifiques),
des biologistes et des médecins estiment que le recours à
l’animal est irremplaçable «lorsqu'il s'agit d'étudier simultanément les impacts nerveux, hormonaux et humoraux d'une pathologie sur
l'organisme.
Mais les recherches s'étendent aux cosmétiques, aux recherches spatiale, militaire...
De même, certains soulignent que plus l’intérêt économique est grand plus les moyens vous sont accordés. A savoir que la recherche en cosmétologie est la plus consommatrice d’animaux.

Pour une science sans violence :
Faut-il alors accepter que le soulagement de nos propres souffrances
ou notre besoin du "paraitre" s’effectue au détriment des animaux ?
Non bien sûr, car il existe des méthodes scientifiques, dites de substitution
ou alternatives qui permettent de remplacer l’expérimentation animale.
Depuis plusieurs décennies, des scientifiques développent ces méthodes,
principalement appliquées dans les domaines de toxicologie et de tests
d’innocuité des produits.
Parmi les méthodes substitutives les plus utilisées, on trouve les cultures
de cellules ou tissus (méthodes in-vitro) et les modèles mathématiques
et informatiques qui simulent les réactions des organismes vivants.
La recherche dans ces méthodes a connu un certain essor depuis une
dizaine d’années, non seulement sous la pression des défenseurs des animaux,
mais aussi sous l’impulsion de scientifiques progressistes qui,
ayant constaté l’inefficacité et les échecs de la vivisection, ont voulu
adopter d’autres méthodes de recherche.

Signez la pétition pour soutenir cette recherche :
http://www.one-voice.fr/petitions/petition-en-faveur-des-methodes-substitutives

Quand vous acheter vous avez le choix, liste des produits testé sur les animaux :
http://www.protection-des-animaux.org/produits/testes.php

Sources :
http://www.univers-nature.com/
http://www.vegetarismus.ch/
http://www.international-campaigns.org/
http://fr.wikipedia.org/

 

44252 107056416023099 100001562228038 56434 1640185 n

Ne rien faire ...

C'est Cautionner !!!

Partager cet article

Published by ALF - Animal Liberation Front (FR) - dans @ ... Vivisection
commenter cet article